Imprimer
Catégorie : Paroles de Pilotes
Affichages : 763

tersch 1

Terschelling 2019 est fini et bien fini.

L'ambiance dans le club ce samedi soir-dimanche matin était bien chaude et pas seulement grâce au poêle à bois dans le fond de la pièce.

C'est ce qui pourrait résumer Terschelling 2019: très froid dehors mais très chaud dedans.

Toute la soirée, les pilotes encore présents ont pu encore discuter des derniers réglages, des trajectoires, de leur succès ou de leur déception.

Ainsi va la vie de char à voiliste, on fera toujours mieux l'année prochaine...

Terschelling 2019 a été un grand championnat.

C'était pourtant bien mal parti avec 2 jours annulés pour cause de vent trop fort confirmés par les courageux pilotes qui ont quand même voulu tester leur capacité à maîtriser le vent fort.

Les jours suivants, mercredi (2 manches), jeudi (3 manches) et vendredi (1 manche), nous avons pu effectuer de très belles manches sur un parcours digne de notre classe(entre 5 et 7 kms) qui a permis à tout le monde d'évoluer en toute sécurité.

C'est vrai que la plage n'était pas difficile  mais elle a permis de départager tout le monde tout au long de la semaine.

Car, je pense que la grande satisfaction de la semaine était le niveau de course que tous les pilotes ont proposé. 

On ne peut que s'extasier à voir un si beau podium-Egon, Clément et Ivan- et si les vainqueurs sont si beaux, c'est bien parce que ce championnat a été réalisé avec la plus grande adversité.

On peut remonter jusqu'à la 8ème place pour retrouver un podium de manche, 4 pilotes différents ont gagné une des 6 manches.

Le niveau moyen de la classe a considérablement augmenté et nous avons eu de la chance que les parcours soient face au vent ce qui a facilité les dépassements. 

Mais- parce qu'il y a un "MAIS", on peut s'étonner des nouvelles règles votées par la FISLY sur la longueur du parcours, du temps de parcours ou du nombre de tours à effectuer.

Des manches de 20mn nous paraissent bien courtes lorsqu'on est 27 chars sur une ligne de départ (qui plus est dans un goulet) et même si le parcours est en louvoyage, il est impossible de remonter.

Et puis, le classe 3 c'est du sport et il faut que ça tire dans les bras et dans les épaules à la fin de la manche. 

Quant à régler le temps de parcours sur le nombre de tours a effectuer, la classe 2 nous a montré le dernier jour toute la difficulté pour le directeur de course à imaginer le temps du parcours.

Partis pour 3 tours et donc à priori pour 25mn, ils en ont mis quasiment le double.

Je n'imagine même pas le temps du parcours si le vent tourne et devient travers au parcours, nous aurons des manches réduites à "peau de chagrin".

En tout cas, l'organisation nous a montré que l'on peut réaliser un super championnat sans posséder réellement de moyens.

Ces championnats ont été simples et efficaces. La chaleur du club et des échanges entre pilotes nous ont (presque ) fait oublier le froid humide qui a régné sur la plage.

Un beau challenge pour CAMIERS 2020, relever le défi de ces championnats...

Oliv

Tersch 2

Tersch 3

Tersch 4

tersch 5

tersch 6